Douchebag Sheriff

Personnages présents

  • Ki Qua
  • Fernand Legoffe
  • Jeanne Lefèbvre
  • Jacques d’Oyes
  • Meng Zhude

Date

09.07.2017

Court résumé

0_1507646001718_Screen Shot 2017-10-10 at 16.33.04.png

Les investigateurs européens sont guidés par une patrouille japonaise vers la garnison locale, qui les redirige ensuite vers l’hôtel Yamato où ils passent une nuit paisible. Pendant ce temps, Zhude est accosté par la mendiante qui les avait observés pendant leur entretien avec Kang Dang : elle se nomme Qian Lan et prétend faire partie des Gardiens du Dernier Sacrilège - tout comme lui, avance-t-elle à juste titre. Ensemble, ils se mettent d’accords sur un plan pour sortir les Européens de Dairen par voie maritime, à la nuit tombée.

Au petit matin, le groupe réuni met à plat ses découvertes. Leur objectif est de retrouver Agai Chen, normalement situé à Bayuquan. Le journal de Lonsdale mentionne un “aveugle” qui pourrait les mener au tatoueur. Il faut donc sortir de la ville, mais la perspective de le faire au nez et à la barbe des autorités japonaises leur déplaît - malheureusement, Georges Guédon n’est pas en mesure de leur fournir un alibi légalement recevable avant une bonne semaine. Il leur demande néanmoins de se renseigner sur un certain Shirō Ishii, officier japonais qu’il suspecte de vouloir créer des armes bactériologiques. En attendant, les investigateurs se séparent en deux groupes pour se renseigner sur les pistes mentionnées par Kang Dang à Dairen : le fameux Captif de Dairen et la jonque ornée d’un monstre marin.

Jacques et Zhude remontent la piste de la jonque. Ils découvrent qu’elle mouille près des entrepôts japonais, mais des matelots s’affairent à transporter des caisses [via sampang, qui n’est autre qu’un petit bateau de transport… ce que je n’ai pas pris la peine de vérifier]. Les deux comparses les suivent jusqu’à leur destination - une maison abandonnée de taxidermiste en bordure de mer. Après le départ des marins, ils s’approchent et tentent d’y pénétrer.

Pendant ce temps, Qua et Fernand interrogent des badauds sur le Captif de Dairen. Par chance et bagout, ils finissent par remonter sur un témoin ayant vu des officiers japonais pénétrer dans une maison abandonnée en périphérie de la ville, équipés de matériel “médical” douteux sans doute pensé pour la torture. Elle indique évidemment la même maison que celle autour de laquelle sont affairés Jacques et Zhude. Ceux-ci sont rejoints par Qian Lan, qui veillait manifestement sur eux à bonne distance - l’occasion pour elle de se présenter plus officiellement au reste du groupe. Ensemble, ils pénètrent dans la cave de la résidence et y découvre une arcane des Cinq Supplices “éteinte” (les suppliciés sont morts) ainsi qu’une créature inhumaine retenue prisonnière. Par télépathie, elle tente de convaincre les humains de la libérer, en vain. Cette affaire se boucle lorsque deux abominables homme-poissons et un officier japonais font irruption par voie maritime : l’officier blesse grièvement Jacques d’une balle à l’épaule, pendant que Lan tente de retenir les homme-poissons. Le reste du groupe parvient à sortir leur blessé de la cave, où Fernand enflamme du formole dans l’espoir de faire brûler le bâtiment. Les investigateurs quittent ensuite les lieux : Zhude ramène Jacques chez lui pour l’y soigner, Lan, Qua et Fernand montent discrètement la garde à proximité du bâtiment. Manifestement, les homme-poissons ont maîtrisé l’incendie et montent la garde sur place, rendant toute tentative d’y retourner périlleuse.

L’ensemble du groupe se retrouve chez Zhude en prévision du départ vers Bayuquan, cette nuit. Il leur reste un peu de temps pour envisager de retourner dans la cave et y finir leur travail…

last edited by AnubisVladTepas