[Wulin] Pour quelques fleurs de chrysanthème (2018)

Ce sujet regroupe les informations concernant notre premier one-shot de Wulin V2 en 2018, basé sur le scénario du livre de base de la V1. Il s’agit du scénario que j’avais déjà masterisé en 2015.

L’équipe : la famille Huo de Wuxi

Beaucoup connaissent le clan Huo pour son école du “Poing de Feu”, mais peu se souviennent de son homonyme militaire qui gagna ses lettres de noblesse durant la dynastie Song, dans la préfecture du Wuxi. Les héros de cette aventure sont issues de cette famille résolue dans sa lutte contre l’envahisseur Jin, pour le plus grand bonheur du petit peuple et au grand dam des couards serpents à manche de soie.

  • Huo Lao Zhong, patriarche et héros de guerre dont l’aura n’a égal que sa rudesse et son incapacité à se montrer délicat
  • Huo Hou Qiang, fille adoptive revêche et infatigable, à l’idéologie progressiste et à la détermination sans faille
  • Huo Feng Xiong, délicate fille cadette férue d’arts dramatiques, qui dissimule son identité d’assassin la nuit tombée
  • Huo Li He, fils aîné aux aspirations romantiques qui délaissa son héritage guerrier pour arpenter le chemin mystérieux de l’alchimie externe

Récemment contactée par Chen Yumang, chef de la compagnie des Gardiens de Pingyao, la famille Huo accepte d’emmener et de garder l’épée Impermanence pour la remettre au gouverneur Kang Anwei à la fin du Lei Tai organisé au sein de la cité de Wuxi. Le scénario commence lorsque les Huo atteignent le port Nord par le fleuve Yangtze.

Dates de séance

  • 07.10.2018
  • 10.11.2018
  • 02.12.2018
last edited by AnubisVladTepas

Séance 1

Personnages présents

  • Huo Lao Zhong
  • Huo Li He
  • Huo Feng Xiang
  • Huo Hou Qiang

Résumé

Une fois la douane maritime passée, les Huo entrent à Wuxi par la porte Nord et longent l’avenue Chang’An à la recherche d’une auberge - non sans que la coquette Feng Xiong ne s’arrête dans la boutique de Kui Long, parfumeur de renom, pour y acquérir quelques articles rares au désespoir de son père. La famille s’installe au Jardin des Grues, une auberge de renom tenue par le rigide Guo la Planche. Alors que Lao Zhong fait inviter le vieux général Tie à l’auberge pour partager des souvenirs de guerre, ses enfants rendent visite à leur contacts dans la cité :

  • Hou Qiang retrouve ses sœurs du Pavillon des Camélias au Temple du Nuage Céleste. Elle s’y entretient cordialement avec sa Shifu An Liang.
  • Huo Li He rend visite à son maître acariâtre, Tong Lipo, lequel est réputé tant pour sa mauvaise humeur que pour ses prix exorbitants et la qualité inégalable de ses décoctions.
  • Feng Xiong retrouve son ami conteur Du Meng, l’une des rares personnes à connaître sa double identité. Il s’intéresse forcément à ses prouesses alors que le duo se rend à un opéra joué par la troupe de Pu Lin, narrant la chute du général Yao Gai sous une lumière qui lui est favorable.

Lorsque les enfants rentrent à l’auberge , tous devisent du meilleur endroit où entreposer Impermanence pour éviter que celle-ci ne soit volée. Ils hésitent entre trois possibilités : la garder avec eux, la remettre au vieux général Tie ou la laisser à An Liang. L’après-midi, Hou Qiang, Feng Xiong et Lao Zhong se rendent à l’île de la Tortue pour s’inscrire au Lei Tai. Ils font la connaissance du gouverneur Kang Anwei et de son bras droit Liu Taizhong, ainsi que de l’intendant Gao qui leur lit les règles du tournoi et enregistre leur participation. Tous finissent par convenir que le meilleur garant de la sécurité d’Impermanence serait le Pavillon des Camélias : Hou Qiang remet donc la lame à sa Shifu. La nuit se passe agréablement, les Huo se préparant sagement aux affrontements du lendemain. Seule de l’agitation entre mendiants vient briser la quiétude du sommeil de Hou Qiang.

Le lendemain, les combattants se rendent au Lei Tai. Feng Xiong profite de l’animation pour suivre un autre opéra de Pu Lin, dédié cette fois-ci à l’histoire d’une Wuxia romantique qui se suicide après avoir appris la trahison de son amant. Vient finalement l’heure des combats : si Lao Zhong et Feng Xiong - sous sa fausse identité - disposent de leurs adversaires, Hou Qiang s’avoue vaincue face au moine Shaolin Wu Dongxin.

last edited by AnubisVladTepas

Séance 2

Personnages présents

  • Huo Hou Qiang
  • Huo Feng Xiang
  • Huo Lao Zhong

Résumé

La soirée est déjà bien avancée. Le patriarche Huo regagne prestement le Jardin des Grues pour pratiquer ses méditations quotidiennes et s’assurer d’être en pleine forme pour les affrontements du lendemain. À l’inverse, Feng Xiong profite du temps clément en assistant à une troisième représentation de Pu Lin avec son ami Du Meng. Celle-ci, similaire à la pièce jouée plus tôt dans la journée, voit Pu Lin incarner le rôle d’une femme plutôt que celui d’un homme. Bien qu’elle ait le sentiment que Pu Lin n’est pas fou, la jeune Huo ne parvient pas à le percer à jour lors d’une discussion en tête-à-tête. Hou Qiang noie l’amertume de sa défaite dans l’alcool, malgré les remontrances amicales de Rosée Perpétuelle, consœur et rivale. Elles retournent ensemble au Jardin des Grues, offrant l’occasion à Hou Qiang d’interroger Rosée Perpétuelle sur son attitude tendue. Le stress du combat et la grandeur de l’école pèsent sur ses épaules, prétend-elle devant Hou Qiang qui peine à jauger la véracité de cette explication. Lorsque la nuit tombe enfin, Lao Zhong quitte l’auberge en direction du Quartier des Lanternes, car il souhaite en apprendre plus sur deux concurrents : Mu Dingtou le “Lion Hilare” et Du Laosheng, maître de la secte de la Montagne du Serpent de Jade. Il retrouve ce dernier dans une petite auberge, le Vent du Sud, et tente de le jauger. Le vieux maître est si excessivement cérémonieux, si trop plein d’une ostensible sagesse que le patriarche Huo y décèle l’attitude factice d’un escroc, soutenu par une horde de vénérateurs transis et décérébrés. Au même moment, Feng Xiong franchit la porte Ouest de la cité, pour être surprise par l’alarme de la Tour voisine. La garde s’active immédiatement, car les soldats ont enfin repéré l’infâme Démon à la Pivoine - un mystérieux assassin ayant déjà expédié trois vénérables victimes aux sources jaunes.

De peur qu’il n’arrive malheur à Impermanence, les trois Huo foncent en direction du Temple du Nuage Céleste. Leurs craintes s’y confirment : la lame a été dérobée, malgré la vigilance d’An Liang et du Pavillon des Camélias. Alors qu’ils entament leurs recherches, un individu masqué saute au-dessus de la cour du Temple et poursuit sa route en virevoltant sur les hauteurs de Wuxi. Hou Qiang et Lao Zhong donnent la chasse. Hou Qiang parvient même à atteindre la silhouette furtive lorsque celle-ci échoue dans le canal. La nuit aidant, le Démon parvient néanmoins à déjouer la vigilance de la jeune Huo pour poursuivre son chemin en direction du Yamen. La course-poursuite s’avère trop difficile pour les Huo. Ils laissent filer leur cible aux murs du quartier administratif, car y pénétrer de nuit constitue un crime grave. Quelques minutes plus tard, la garde quitte le Yamen avec pour ordre d’arrêter le Démon à la Pivoine pour le meurtre de l’intendant Gao , ainsi que ses “associés” les Huo. Apparemment, le forfait a été commis avec Impermanence.

Conscient qu’être honnête constitue sa meilleure chance de ressortir blanchir, Lao Zhong se laisse interpeler. Feng Xiong fait de même, alors que Hou Qiang préfère rejoindre le Temple et y passer la nuit en sécurité, An Liang garantissant sa sécurité. Au lendemain, Lao Zhong et Hou Qiang comparaissent publiquement devant le gouverneur Kang Anwei et sa cour. Liu Taizhong mène l’interrogatoire, duquel le patriarche en ressort grandi : son témoignage, sa prestance et l’inégalable aura d’intégrité qui se dégage de lui ne laissent peu de doute sur l’innocence de sa famille. Pour autant, le chef de la sécurité Zhao Xun ne peut laisser filer les Huo et demande leur soutien dans l’élucidation du meurtre dont ils ont été accusés. La famille commence par inspecter le Temple du Nuage Céleste et déduisent qu’An Liang est vraisemblablement dans le coup : la salle dans laquelle se trouvait l’épée ne dispose d’aucune issue autre que la porte d’entrée et les deux membres du Pavillon qui gardaient la porte n’ont vu personne entrer ni sortir, à l’exception de leur supérieure. Les Huo supposent également que Rosée Perpétuelle puisse être l’assassin, puisque nul ne peut affirmer qu’elle était bien dans les dortoirs pendant le forfait. Feng Xiong émet néanmoins l’hypothèse que Pu Lin est peut-être le véritable coupable, grâce à ses légendaires talents d’acteur. Elle envoie donc Du Meng suivre Pu Lin, pendant qu’elle se rend chez le parfumeur Kui Long afin de l’interroger sur d’éventuels stocks de pivoine. L’homme lui avoue que sa dernière grosse commande pour le Flocon Rouge a vidé sa réserve de pivoines pour les jours à venir. Pendant que Feng Xiong se rend aux alentours du Flocon Rouge, Lao Zhong visite Tong Lipo pour lui demander un remède à même de guérir son déséquilibre interne croissant. Le vénérable général peine à contenir ses larmes en tentant de convaincre l’alchimiste de lui offrir une ristourne sur le prix du médicament, ristourne à laquelle Maître Tong consent péniblement. Le précieux exilir sera prêt le lendemain au soir. Finalement, Hou Qiang attend Rosée Perpétuelle au Temple, car elle compte bien la confondre sur place. Lorsqu’enfin, Rosée Perpétuelle apparaît, elle semble déstabilisée par sa défaite contre le redoutable Lion Hilare. Hou Qiang l’accuse sans détour d’avoir perpétré l’assassinat, ce qui conclut d’abattre l’acolyte. Le ton monte rapidement entre les deux élèves du Pavillon des Camélias et même l’intervention d’An Liang ne suffit pas à les calmer : les autres élèves doivent les séparer physiquement pour que la tension retombe.

last edited by AnubisVladTepas

Séance 3

Personnages présents

  • Huo Hou Qiang
  • Huo Lao Zhong
  • Huo Feng Xiang

Résumé

À la nuit tombée, nos trois intrépides Youxia se lancent chacun dans une traque différente. Hou Qiang veille dans une ruelle à proximité du Temple, dans l’espoir que Rosée Perpétuelle ou sa shifu An Liang quittent les lieux. Il n’en est rien, et seule l’arrivée inopinée d’une bande de mendiants crasseux en maraude interpelle la jeune Huo. Elle les prend en filature, les entend mentionner “le Cinabre” qui aurait récupéré un contrat leur revenant, puis assiste à une escarmouche légère entre eux et un autre groupe de mendiants à proximité de la porte Est. Bredouille, Hou Qiang retourne à son poste : elle n’en bougera pas avant le milieu de l’heure du serpent (10h), le lendemain.

Feng Xiang, quant à elle, retrouve Du Meng dans le Quartier des Lanternes. Elle le convainc d’enquêter au Pavillon de la Bruine de Printemps et au Flocon Rouge sur la présence du Démon à la Pivoine, car elle suppose que les cargaisons de pivoines à destination des deux endroits ne peuvent être une complète coïncidence. Pendant ce temps, elle prend position au sommet d’un des pins entourant la Cour des Mandarins et surveille Pu Lin dans son bureau. Lorsque Du Meng** revient, au petit matin, il colporte quelques rumeurs glanées dans les lupanars, en particulier la présence de Chun Bao, une courtisane que personne ne peut approcher au Pavillon de la Bruine de Printemps. On prétend qu’elle serait la favorite de l’Empereur et qu’elle ne peut ainsi plus servir quiconque, à part le Fils du Ciel. Une telle piste met évidemment la puce à l’oreille de Feng Xiang, bien qu’elle n’ose pas enquêter par elle-même sur les lieux. Elle attend la journée, période à laquelle la bonne société peut se rendre dans l’établissement pour y boire du thé, mais n’obtiendra rien de la tenancière au sujet de Chun Bao.

Finalement, Lao Zhong, pas si mal en point que cela, décide de surveiller l’alchimiste Tong Lipo car il craint que sa vie ne soit en danger. Perché sur un toit, il aperçoit quatre silhouettes qui se faufilent dans les ruelles jusqu’à la boutique du vieil homme. Celles-ci se contentent d’y jeter un œil, avant de se disperser aux quatre vents. Lao Zhong suppose qu’elles sont à sa recherche : il se dissimule maladroitement derrière le balcon d’une petite tour à proximité, mais se voit rattraper par ses prédateurs. Acculé, il bat en retraite, saute par la fenêtre de la boutique de Tong Lipo et y réceptionne ses poursuivants de deux élégantes attaques circulaires qui pourfendent ses cibles sans détruire quoique ce soit dans la boutique, démentant la rumeur qui le voudrait frustre et maladroit. Lorsque le vieil alchimiste sort de son abri, il se montre relativement indifférent à l’égard des dépouilles des assassins et demande simplement à Lao Zhong de prendre en charge la réparation de la fenêtre. Le patriarche Huo monte la garde jusqu’à l’arrivée des employés du shifu de son fils, avant de prendre du repos.

En fin de mâtinée, Hou Qiang aperçoit des élèves du Pavillon des Camélias aller et venir. Elle les rejoint à leur retour, les interrogeant sur leurs mines déconvenues. Elles lui avouent qu’An Liang leur avait demandé de récupérer un ingrédient spécial chez l’alchimiste Tong Lipo, mais que celui-ci les avait jetées hors sa boutique. Après une entrevue avec An Liang, qui souhaiterait concocter un onguent pour soigner Rosée Perpétuelle, Hou Qiang décide de récupérer elle-même ce mystérieux ingrédient. Elle suppose, en vérité, qu’il s’agit d’une sinistre manigance dont elle veut avoir le cœur net. À force de persuasion, elle parvient à convaincre le vieil homme de lui dire ce que ses collègues étaient venues chercher : du chanvre céleste**, un ingrédient qui peut détruire le yang de qui le consomme et un poison plutôt qu’un onguent, à n’en pas douter. Après concertation avec son père, Hou Qiang récupère cependant le chanvre céleste et le livre à An Liang, pendant que Lao Zhong prévient le chef de la sécurité et demande explicitement à ce que le gouverneur Kang Anwei - qu’il suppose être la cible d’un assassinat - ne soit pas servi en boisson, ni en nourriture pendant la cérémonie de clôture du Lei Tai.

Lorsque les Huo se retrouvent au Jardin des Grues dans l’après-midi, ils mettent finalement leurs trouvailles en commun et s’accordent pour creuser la piste du Démon à la Pivoine, car le lien entre cet assassin sibyllin et le Pavillon des Camélias leur semble ténu. Leur premier soupçon porte sur Chun Bao, la courtisane, dont la réputation pourrait n’être qu’une couverture fort pratique. Lao Zhong se rend en tant que client au Pavillon, où un grossier personnage - l’usurier Pang Zei - exige de pouvoir passer du temps avec Chun Bao. Il émane de lui une frustration quasi-palpable, probablement due au fait qu’il a été préalablement éconduit au Flocon Rouge. Lao Zhong engage une courtisane qui l’amène à l’avant-dernier étage : il convainc la jeune femme de lui laisser espionner le dernier étage, en lui expliquant ses raisons et la justesse de sa cause. Pendant ce temps, Feng Xiang se déguise et atteint le sommet du Pavillon. Depuis le balcon, elle épie la fameuse Chun Bao désespérer sur son sort. Il semblerait que les rumeurs soient vraies : la femme est réservée à l’Empereur et elle se meure dans sa tour dorée. Une fausse piste, donc.

Face à cette impasse, Hou Qiang et Lao Zhong décident de jouer le tout pour le tout : les Huo supposent que les mendiants de Wuxi font partie du Gai Bang, la fameuse guilde de mendiants versée dans l’espionnage et la vente de renseignements. Ainsi, le patriarche choisit de s’adresser aux mendiants de la Porte Est, qui le mènent à leur cheffe, la Grande Sœur Tao. Aussi repoussante que capricieuse, Grande Sœur Tao joue sur les nerfs du Général des Song. Puisque celui-ci se plie à ses exigences ridicules sans broncher, elle finit par lui proposer un marché sur un ton plus conventionnel : elle lui donne des informations sur le Démon à la Pivoine - qu’elle identifie sans mal comme faisant partie du Flocon Rouge - en échange de la promesse que les Huo se débarrasseront de Zhu le Fétide, chef des Manches Sales. Fort de ces informations, Lao Zhong file au Flocon Rouge, suivi par sa fille Feng Xiang. Pendant ce temps, Hou Qiang contacte le cercle de Cinabre en empruntant à sa sœur coquette un bracelet qu’elle teinte de fard rouge, avant de le suspendre à la fenêtre de sa chambre**. Quelques heures plus tard, un obscur individu voilé la retrouve à la fenêtre, et lui demande le nom de la personne qu’il doit éliminer. Hou Qiang tente de négocier des informations, mais son interlocuteur reste intraitable. Elle décide alors de demander la mort du Démon à la Pivoine. Lorsqu’elle entend la somme qui lui est demandée pour ce forfait, elle avoue ne pas pouvoir payer et l’assassin, manifestement frustré, rompt la corde qui tient le cercle de Cinabre avant de s’enfuir dans la nuit. Comme sous-entendu par Grand Sœur Tao, ils y découvrent “Fleur d’Hiver”, une courtisane dont les services se limitent à la musique. Protégée par Madame Xixi, elle cache sa véritable identité et son nom - Yao Qiang - pour mieux fomenter sa vengeance sur des conjurés ayant fait condamner son père, le général Yao Gai. Lorsque Lao Zhong lui fournit l’assurance qu’il ne se mettra pas en travers de sa route, elle prépare son équipement et se rend en direction du Mont Lingshan. Feng Xiang la voit partir, hésite quelques instants, mais décide finalement de ne pas la suivre. Les Huo rentrent au Jardin des Grues pour y finir la nuit.

Le matin porte de sinistres nouvelles. On prétend qu’au moins trois personnes ont trouvé la mort durant la nuit : le contrôleur des décès Jiu Bo, l’alcoolique Guo Jie et le moine Abandon Révélé. Après avoir reçu une autorisation de la part du chef de la sécurité, les Huo se rendent au temple bouddhiste du Mont Lingshan afin d’inspecter le lieu de l’incendie où le moine a trouvé la mort. Ils pensent initialement que Yao Qiang a exercé sa vengeance, mais découvrent dans les décombres des têtes de flèches ayant servi à enflammer le bâtiment. Une méthode inhabituelle, peu en phase avec les frappes chirurgicales du Démon à la Pivoine. Remontant la piste, ils finissent par découvrir la dépouille de Fleur d’Hiver dans la forêt avoisinante, criblée de flèches et de blessures d’estoc. Tout porte à croire que quelqu’un voulait se débarrasser d’elle.

La cérémonie de clôture du Lei Tai a lieu en fin de journée sur l’île de la Tortue. Les Huo obtiennent le soutien du vainqueur, Lion Hilare, si jamais un assassin devait s’en prendre au gouverneur. Comme entendu, le chef de la sécurité a lourdement renforcé la garde et Kang Anwei évite de nourriture et boisson. Aux termes de la cérémonie, la procession rentre paisiblement à Wuxi, au grand dam des Youxia qui pensaient pouvoir en découdre avec les conspirateurs. C’est à cet instant, lorsque le gouverneur et sa suite sont à mi-chemin de la cité, qu’An Liang fend la foule dans sa direction avec des intentions ouvertement hostiles. Malgré leur tentative, les Huo ne parviennent pas à lui barrer le passage et elle blesse grièvement Kang Anwei, qui s’effondre au sol. Puisant dans son Neigong au-delà du raisonnable, Lao Zhong - pour qui les spectateurs font sonner le gong à deux reprises - prend de vitesse la shifu de sa fille et la met hors d’état de nuire d’un improbable coup du revers de son Pudao. Capturée et interrogée, An Liang refusera cependant de dévoiler quoique ce soit sur ses intentions. Elle est ainsi prestement condamnée à mort par Liu Taizhong, pendant que Kang Anwei se remet de ses blessures. Quelques jours après la clôture du Lei Tai, une armée Jin de 3’000 hommes prennent l’île de la tortue. Ce geste suicidaire est promptement puni par les Song, mais d’aucuns prétendent que les Jin avaient d’autres plans - des plans favorisés par un ennemi de l’Empire au sein même de Wuxi. Celui-ci se terre encore aujourd’hui, malgré les soupçons des Huo quant à son identité…

last edited by AnubisVladTepas

Remarques

Pour qui connaît le scénario, la lecture de ce résumé peut surprendre sur quelques points, car j’en ai adapté certains passages. Voici la liste des détails modifiés :

  • Dans notre scénario, c’est Pu Lin, et non Du Meng, qui raconte l’histoire de Yao Gai et de Yue Zhu. D’une part, je trouvais le personnage de Pu Lin plus intéressant que celui-ci de Du Meng. D’autre part, chaque PJ avait un PNJ “d’attache” dans le scénario : pour Feng Xiang, il s’agissait de Du Meng, un fan dévoué et loyal qui ne demandait rien de mieux qu’entendre ses exploits.

  • Certains noms ont été massacrés par mes soins. Kang Aiwei, en premier lieu : j’avais fait la même erreur en 2015, sans comprendre pourquoi !

  • J’en ferai une critique plus détaillée, mais ce scénario se distingue par sa richesse démesurée. De fait, j’ai oublié le nom du poison mis au point pour Kang Aiwei, que j’ai promptement remplacé par un ingrédient rare pris à la va-vite dans la liste de la V1.

  • En temps normal, la convocation du cercle de cinabre est plus ritualisée et longue que dans notre scénario. La différence s’explique par mon manque de préparation (je ne me doutais pas que mes joueurs tenteraient ça, donc j’avais oublié que le cercle convoquait son client dans un lieu de son choix via une statuette d’animal) et le temps qui pressait pour les PJs.

  • Les caractéristiques des PNJ ont été adaptées à la volée. Par exemple, j’ai retiré presque l’intégralité des techniques des PNJ combattants à l’exception de celles d’école, car ils me semblaient démesurément puissants par rapport à des PJs débutants. À l’inverse, j’ai boosté les Wugong du Démon à la Pivoine pour le rendre plus impressionnant et capable de résister au groupe. Dans ma première masterisation du scénario, la pauvre avait été expédiée quasi-ad patres par les PJs avant son arrivée au Yamen.

last edited by AnubisVladTepas
  • 5
    Posts
  • 131
    Views