Personnages présents

  • Hassad Bryner, géant calme
  • Sayd Simgood, révolutionnaire flamboyant
  • Allistair, Data Djinn freluquet
  • Noor, agente peu loquace
  • Rumple, pilote tête-brûlée

Date de la séance

19 mai 2019

Déroulement du scénario

Les personnages se réveillent péniblement de leur stase au fin fond d’un vaisseau qu’ils peinent à reconnaître. Titubant jusqu’au casier contenant leur équipement, ils se souviennent d’être sur le Ghazali, un vaisseau transporteur géant en route pour le système Taoan afin d’y secourir les mineurs suite à un appel de détresse. Pour autant, ni ordre, ni âme qui vive : tout semble indiquer qu’un incident s’est produit.

Le groupe quitte le pont inférieur et les chambres de stase dans l’espoir de trouver un terminal en état de marche. À défaut, Rumple et Allistair parviennent à reconnecter un des terminaux relativement bien conservés et communiquent avec Suleiman, l’intelligence artificielle du Ghazali, pendant que Hassad franchit un incendie et découvre quatre membres de l’équipage du vaisseau, morts et mutilés par ce qui ressemble à des Nekatra. Suleiman fournit un plan et des explications générales sur la situation : sans qu’il ne sache ce qui a provoqué la défaillance, il confirme que le Ghazali est largement inopérable et qu’il se dirige actuellement en direction de l’étoile Hamura. Selon ses calculs, le vaisseau se désintégrera dans 18h. Pour éviter les risques d’être aspiré au cours d’un dépressurisation explosive, le groupe s’équipe des exos que lui rapportent Hassad et Sayd. Au cours de leur traversée des couloirs du Ghazali plongé dans l’obscurité, le groupe parvient à établir une communication radio avec des survivants bloqués dans la chapelle, sans possibilité de la quitter. L’équipe se scinde en deux : Rumple se rend aux sas d’évacuation pour atteindre les docks par l’extérieur, alors que le reste se rend au MedLab dans l’espoir d’atteindre le pont.

Rumple rejoint le Gilgamesh, le vaisseau des personnages, et y lance un long processus de reconfiguration à l’aide de Gigli, son intelligence artificielle facétieuse. Ce processus autonome requiert environ 5h. Pendant ce temps, les autres rencontrent des membres de l’équipage grièvement infectés, qui les somment de les soigner au MedLab. Leur comportement irrationnel trahit un léger traumatisme mental. Ils atteignent ensemble le poste médical, déjà occupé par Sabetha, une femme énigmatique et sûre d’elle qui déclare que d’autres survivants pourraient bien rejoindre les lieux maintenant que Suleiman a éclairé un chemin jusqu’ici.

dernière édition par AnubisVladTepas