[Séance 5] Pour quelques marchandises de plus...



  • Personnages présents

    • Sayd Simgood, révolutionnaire flamboyant
    • Allistair, Data Djinn freluquet
    • Noor, agente peu loquace
    • Rumple, pilote tête-brûlée
    • Hassad Bryner, géant calme

    Date de la séance

    23 novembre 2019

    Déroulement du scénario

    L’équipage du Gilgamesh finit par accepter la requête étrange du marchand Sima Saqqat : il s’agit de livrer une cargaison de 2 tonnes d’armes illégales à un contact au spatioport voisin, en sachant que l’opération a déjà échoué une fois et que le Consortium se montre désormais vigilant. Le contact, du nom d’Arib, doit recevoir la cargaison et traverser le portail incognito pour la convoyer vers un mystérieux destinataire. Rapidement, une décision s’impose : contacter Arib et convenir d’un lieu distant pour y mener la transaction. Pendant que Allistair, Rumple et Hassad s’occupent d’entreposer la cargaison, Sayd et Noor montent à bord d’un transporteur lourd pour atteindre la station-portail de Zib et y rencontrer Arib.

    Sima Saqqat
    Sima Saqqat

    L’affaire se veut compliquée. Entre un Arib plus doué qu’une anguille pour se soustraire à toute tentative de filature et la présence des gardes du Consortium à ses trousses, nos deux larrons conviennent de placer discrètement un communicateur personnel sur Arib et de le contacter à son propre insu. La manœuvre leur demandera plus d’une journée et demi. Lorsqu’ils entrent enfin en contact avec le contrebandier, Sayd et Noor obtiennent de lui un rendez-vous dans un lieu distant, bien qu’Arib les prévienne qu’il sera probablement pourchassé.

    Arib
    Arib

    L’équipage du Gilgamesh se retrouve à Hamsa-Yurbul, puis prend la direction du lieu de rendez-vous. Comme anticipé, le vaisseau d’Arib arrive, accompagné d’un chasseur et d’une navette armée. Le Gilgamesh passe en silence radio, et profite de sa discrétion pour attaquer brutalement le chasseur alors qu’il s’en prend à Arib. Sayd passe l’ordre d’attaquer à son équipage, suivi par Hassad qui alloue l’essentiel des ressources du navire à la tourelle de tir, secondé d’un verrouillage efficace de la cible par Allistair. Noor allume le petit véhicule, performant son blindage d’une seule salve de son canon accélérateur. De son scanner, Allistair détecte que le pilote du malheureux vaisseau a pu s’éjecter en combinaison dans l’espace, se vouant à une lente agonie si d’aventure ses assaillants se montraient indifférents à son sort. La navette ennemie prend ses adversaires de vitesse, aux ordres de son capitaine expérimenté : celui-ci choisit d’attaquer le Gilgamesh, pendant que nos protagonistes et leur allié se concentrent sur des manœuvres défensives. Des tirs s’échangent en vain, mais Allistair attaque les systèmes adverses par une impulsion de données dévastatrice. Des faibles ressources énergétiques qui lui restent, le vaisseau adverse tente désormais de distancer ses assaillants, sans doute pour rejoindre une station voisine et y raconter l’attaque. Ses efforts sont vains, et le Data Djinn du Gilgamesh finit de désactiver les systèmes ennemis.

    Une première dissension éclate alors au sein du groupe, concernant le sort des vaincus. Le capitaine Simgood les somme de s’éjecter dans l’espace avec leur capsule de sauvetage, mais les membres de l’équipage du Gilgamesh ne sont pas d’accords sur le sort à leur réserver. Hassad et Allistair sont d’avis de les tuer purement et simplement, afin d’éviter que cette attaque ne s’ébruite. Noor refuse de s’y résoudre, car abattre un adversaire après lui avoir demandé de se rendre contredit tous ses principes moraux. Rumble abonde en son sens, laissant le capitaine dans une situation délicate. Heureusement, Arib le soulage d’une décision difficile : ayant déjà récupéré le pilote du chasseur, il propose s’emmener également les quatre autres membres du Consortium pour les écouler comme marchandise sur un système distant où l’esclavage est à son apogée. La transaction est ensuite actée, nos protagonistes récupérant 18’000 birrs pour leurs efforts. Ils dilapident cette somme en cargo médical, en espérant que cette cargaison trompe la vigilance de l’Ordre des Parias.

    Pont du Gilgamesh
    Pont du Gilgamesh

    Lors du trajet vers le portail menant de Zib à Mira, l’équipage découvre la présence inattendue d’une esclave en fuite à bord du vaisseau. Fadma Abdelassam, Médicurg originaire d’Algol, a échappé à ses ravisseurs en montant à bord du Gilgamesh pendant que l’équipage chargeait la cargaison d’armes illicites. Après un interrogatoire en règles, le groupe accepte Fadma, moyennant qu’elle parvienne à retirer ses tatouages qui l’identifient clairement comme marchandise du Syndicat. Elle y parvient sans mal grâce à l’équipement du laboratoire médical à bord. Noor lui offre alors une de ses fausses identités, préalablement adaptées par Allistair au besoin de leur nouvelle alliée. Fadma s’appelle désormais Parvaneh et voyage officiellement à bord du Gilgamesh en qualité de médecin.

    Fadma "Parvaneh"
    Fadma “Parvaneh”

    Cette affaire réglée, l’équipage passe sans mal le portail en direction de Mira, puis de Mira à Zalos. Là, l’Ordre des Parias annonce que les permis de marchand délivrés par Hiram ne sont plus valables et que l’équipage doit se rendre immédiatement à Karrmerruk pour une inspection en règles.