Douchebag Sheriff

Juin 2012. <a href=“http://sans-detour.com/”>Sans-Détour</a>, l’éditeur français de l’Appel de Cthulhu, publie une version remasterisée de la mythique campagne “<a href=“http://www.legrog.org/jeux/appel-de-cthulhu/1920-s-1930-s/masques-de-nyarlathotep-4eme-ed-fr”>Les Masques de Nyarlathotep</a>”. Dans les mois qui suivent, des centaines de cultistes adeptes du jet de dés sombrent dans une folie longtemps anticipée. À l’Organisation Très Secrète, deux de nos tables ont été atteintes : une gérée par <a href=“http://organisationtressecrete.com/general/index.php?p=userprofile&id=66”>Hoth</a>, <a href=“http://organisationtressecrete.com/jdr/masquesanubis/doku.php”>une autre</a> par votre humble serviteur.

Un an et quinze séances après le début de la campagne, notre groupe vient de quitter sa quatrième destination et retourne à la troisième (qu’il avait un peu vite bouclée). Nous en sommes donc à la moitié de la campagne, et en tant que MJ, je commence à voir comment va se dérouler le reste.
<p style=“text-align: center; padding-left: 30px; padding-right: 30px;”><strong>** Avertissement **</strong>
<strong>Cette critique n’est pas complètement spoiler-free. Si vous souhaitez vous épargner tous les détails de la campagne, évitez de lire ce qui suit. Pour mes joueurs : il ne devrait vraisemblablement pas y avoir de problème ou de grosses révélations…
</strong></p>
<!–more–>

Click here to see the full blog post