[Avis] The Witcher 3, une illustration de l'expérience essentielle

Depuis le premier jeu de la saga “The Witcher”, sorti en 2007, je cherche à comprendre comment des titres aussi perclus de défauts parviennent à être tellement satisfaisants. Car si les critiques des trois épisodes ont toujours été élogieuses, les angles d’attaque ne manquent pas : combats brouillons, prise en main délicate, choix pas si nombreux que ça, performances parfois bancales… vraiment, il y a de quoi se plaindre des péripéties de Geralt !

Cette critique de “The Witcher 3” tente d’expliquer “pourquoi c’est globalement super bon, alors qu’au fond tous les aspects du jeu déraillent”. Un constat qui peut être généralisé à pas mal d’autres titres.

Click here to see the full blog post

last edited by AnubisVladTepas
  • 3
    Posts
  • 3249
    Views