Durant mes (maintenant tout de même nombreuses) années de pratique rôlistique, la question du nombre idéal de joueurs autour d’une table s’est posée de nombreuses fois. Notre expérience nous a montré que le groupe semble fonctionner de façon optimale à 5: 4 joueurs et 1 maître de jeu. A 6 le groupe fonctionne généralement toujours assez bien, mais il faut que les individus soient concentrés. Et au-delà ça devient difficile.

Si vous avez regardé l’émission de la RTS, Specimen, consacrée au rire (Qui rira vivra : http://www.rts.ch/emissions/specimen/7047787-qui-rira-vivra.html, par ailleurs très intéressante), vous avez peut-être appris, comme moi, que nos observations ont une explication scientifique. L’anthropologue britannique Robin Dunbar (vers 37 min dans le reportage), qui étudie la taille des groupes sociaux chez l’homme et les primates, a découvert que l’apparition de la parole chez l’homme limite, dans les conversations, l’interaction à 4 individus. En effet nous ne sommes capables de gérer que 4 raisonnements en même temps. Si une cinquième personne rejoint le groupe, la conversation se transforme en moins de 30 secondes en deux échanges distincts.

C’est certain qu’une séance de jeu n’est pas, à proprement parler, une « conversation » et qu’elle ne suit peut-être pas tout à fait la même logique. Mais tout de même… ça doit jouer un rôle. Qu’en pensez-vous ? On peut mettre le MJ un peu à part car il a un rôle un peu spécial dans les échanges des joueurs.

C’est peut-être quelque chose qu’il faut maintenir à l’esprit quand on crée un nouveau groupe. Ou qui peut nous aider à être un peu plus indulgents vis-à-vis des dissipés du bout de table lorsque le groupe comporte beaucoup de joueurs .

Douchebag Sheriff

La taille d’un groupe, ça a toujours été un gros problème, en tous cas chez nous. D’expérience :

  • Des groupes avec 1 MJ + 3 joueur/se/s, c’est ce qui tourne le mieux. Il y a toujours une bonne dynamique qui se crée, à moins d’un vrai problème d’intérêt dans le groupe. En fait, le jeu de rôle est une activité collaborative typique et la conversation sert de medium pour avancer dans la bonne direction. Même avec 4 PJs, tu as des risques de perte d’attention : ce n’est pas nécessairement grave (les groupes se scindent souvent en sous-teams au cours d’une séance), mais ça conforte l’idée de Robin Dunbar.
  • Plus que 4 joueur/se/s, c’est avant tout : (1) pour être avec plus d’amis, (2) pour avoir plus de variétés autour de la table (du côté des PJs comme du côté des joueurs) et (3) pour avoir du renfort si jamais quelqu’un ne peut pas venir à une séance.

Pour moi, la taille d’un groupe pour un one-shot devrait être de 1 MJ + 3/4 joueur/se/s. Pour une campagne, il faut rajouter 1 joueur/se de plus histoire d’assurer la survie du groupe sur le long terme. Au-delà, tu prends un gros risque.

rôlistes

Je suis d’accord avec AVT, 5 joueurs pour une campagne voir même parfois pour un scénario un peu long, c’est le minimum. 6 c’est encore jouable pour certains jeux, mais pas tous.

Je crois que, malgré la justesse des propos de Robin Dunbar, le système de jeu limite parfois la taille du groupe également. Un système lourd n’est pas facilement utilisable par un groupe de 8 joueurs tandis que des systèmes plus simple et plus fluide sont tout à fait envisageable.

  • 3
    Posts
  • 1070
    Views

Looks like your connection to L'Organisation Très Secrète was lost, please wait while we try to reconnect.