Douchebag Sheriff

Ça fait bientôt quatre mois que je bosse là-dessus : dans le cadre de mon doctorat, j’ai temporairement mis de côté la programmation et l’analyse web pour me consacrer à un autre sujets, à savoir la “visualisation collaborative de données personnelles pour changer de comportement”. En anglais, ça donne “<em>collaborative visualization of personal data for behaviour change</em>”, ça sonne mieux et c’est peut-être ainsi que ma thèse se nommera.

On parle ici de différents domaines de recherche, combinés afin de permettre au tout-venant d’améliorer ses habitudes de vie quotidiennes. Concrètement, il s’agit de réfléchir aux “interfaces homme-machine” (IHM) les plus efficaces pour convaincre les utilisateurs, pêle-mêle, de réaliser des économies d’énergie, de tenir leur régime ou encore d’améliorer leur productivité au travail. Ces derniers mois ont été l’occasion de lire pas loin d’une centaine de papiers sur le sujet (ou plutôt, les sujets) afin d’établir un “état de l’art”. J’ai envie de m’épancher là-dessus, plus librement qu’au cours d’un article scientifique : c’est la raison de ce nouveau billet.

Click here to see the full blog post