Personnages présents

  • Ki Qua
  • Jeanne Lefèbvre
  • Jacques d’Oyes

Date

01.05.2017

Court résumé

0_1507645868658_Screen Shot 2017-10-10 at 16.30.47.png

À Shanghai, le groupe a deux objectifs :

  1. en apprendre plus sur Wing on Co., une entreprise d’exportation et de vente
  2. visiter la résidence de Louis Lonsdale à Shanghai

Mei Fang étant originaire de Shanghai, elle mène sans problème les investigateurs là où ils le veulent. À Wing on Co., ils s’entretiennent avec M. Piang, qui avait recommandé Mei Fang à Lonsdale des années auparavant. Il prétend que Lonsdale s’intéressait aux articles occultes chinois de tout genre, et qu’il n’avait manifestement pas d’autres antiquités en vue. Quand les trois larrons indiquent qu’ils vont se rendre à Dairen, il suggère de s’entretenir avec un certain Kai Dang, antiquaire travaillant à l’Hotel Yamato. En sortant des bâtiments de l’entreprise, le groupe découvre une stèle de jade particulière qui attire leur attention, mais M. Piang est bien en peine d’en dire plus à son sujet : elle est encore en cours d’estimation.

Lonsdale vivait dans une résidence en bordure de canal. Celle-ci est déserte, à l’exception d’une famille de pillards qui s’enfuit en voyant des Occidentaux débarquer. Sur place, la demeure est intégralement pillée : il faudra interroger le jardinier de la résidence voisine pour découvrir que plusieurs vagues de pillards se sont succédées, dont la première était dirigée par un groupe de Mandchous, et la seconde via un cargo orné d’un “hippocampe”. Presque bredouilles, les trois investigateurs s’en vont à la concession française pour faire un compte-rendu à Georges Guédon. Pour gagner du temps, Guédon propose de survoler Port Arthur plutôt que d’y arrêter, et de se rendre directement à Dairen. Le groupe acquiesce.

À Dairen, Édouard le pilote et Jacques le mécanicien font leurs adieux au groupe : ils vont repartir en France, leur mission désormais terminée. Le groupe subit un interrogatoire musclé de la part d’une officier japonais, avant d’être redirigés vers l’hôtel Yamato, où sont logés tous les visiteurs étrangers. Nul doute que l’ambiance du sud était meilleure !

last edited by AnubisVladTepas